– PUBLICITÉ –

John Deere Gator RSX 850i 2013 Essai

John Deere Gator RSX 850i 2013 Essai

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Je suis tombé sur ceux-ci assez souvent au fil des années et ils sont toujours durs au travail, à un point tel que les gens ont tendance à ne même pas les remarquer. Si vous prêtez attention, vous remarquerez que nous sommes entourés par ces engins mécaniques verts et jaunes aux formes aussi variées qu’étranges. Je vais à la quincaillerie du coin, un Deere ; au terrain de golf, un Deere ; même à l’épicerie l’autre jour, où j’en ai aperçu un à l’arrière, transportant une énorme charge de citrouilles. Un Deere lors des courses le week-end, tirant un kart chargé d’énormes pneus de course ; coupant l’herbe, transportant du personnel, tirant un râteau géant, tous chargés au max. Ils sont tout simplement partout et ils ne semblent jamais incommodés d’être surutilisés ou abusés. Bien sûr, nous ne parlons pas d’un animal mignon ici, sinon ce serait clairement un cas de cruauté envers les animaux. Non, nous parlons des véhicules utilitaires John Deere. Maintenant rincez-vous l’œil sur le résultat de cette évolution, un Gator particulièrement menaçant et étonnamment sportif: le tout nouveau RSX 850i.

John Deere est dans sa 25e année de fabrication de véhicules utilitaires. En 2010, ils ont célébré la vente de leur 500 000e véhicule utilitaire Gator. Cette année est le 20e anniversaire de la marque Gator. Ici, nous nous assurons seulement que les gens de Gator obtiennent la reconnaissance qu’ils méritent. Le tout premier véhicule tout terrain appelé aujourd’hui UTV, ou Côte à Côte, n’a pas été un Yamaha, comme certains d’entre vous pourraient le penser. Cependant, il est vrai que le Yamaha Rhino a popularisé le côté récréatif de ce type de véhicule beaucoup plus que les autres fabricants, tellement que beaucoup utilisent encore le terme Rhinos pour désigner n’importe quel véhicule Côte à Côte. Pendant ce temps, les gens de John Deere se sont concentrés sur ce qu’ils faisaient le mieux et ont fabriqué que des machines utilitaires. De les voir s’aventurer dans le domaine récréatif, avec l’ajout récent de leur gamme XUV, était un événement un peu surprenant, mais très bien accueilli. Cette arrivée d’un modèle beaucoup plus sportif tel le RSX 850i, est encore plus significative pour nous: inattendue et vraiment trop cool, si vous me permettez de m’exprimer ainsi.

La vérité est qu’il y a un côté très sérieux contrebalançant le facteur amusement procuré par ce véhicule. Non seulement peut-il directement influencer une vente, mais le fait de rendre ces engins utilitaires plus récréatifs est ce qui a poussé à des performances largement supérieures aux niveaux que l’on croyait possibles, ce qui améliore aussi le côté utilitaire. La transformation de ces véhicules en véritables VTT récréatifs prêts pour les sentiers et pour les randonnées intenses en hors route signifie qu’ils sont équipés d’un peu plus de tout: plus de puissance, une meilleure suspension, plus de dispositifs de sécurité, toutes des choses qui font vraiment une différence lorsque vous mettez ces véhicules multifonctions au travail. Dans l’autre sens, plus d’espace de stockage et une plus grande capacité de remorquage sont des options que l’utilisateur récréatif demandera également. Afin de fusionner ces deux principaux objectifs, à savoir le fait d’être aussi amusant que possible et de travailler le plus durement possible, pousse ce format de véhicule vers des sommets de popularité imprévus. Simplement, les travailleurs désirent un côté récréatif à leur véhicule, tandis que les conducteurs récréatifs veulent une capacité utilitaire accrue. Ce que le client veut, le client obtient! Les gens de John Deere, comme beaucoup d’autres fabricants, ont mené des sondages auprès de leurs clients et se servent des informations recueillies pour déterminer leurs objectifs. Les résultats indiquent que de plus en plus de gens deviennent des amateurs de plein air et que tous demandent essentiellement les mêmes choses: plus de puissance, une bonne capacité à négocier tous les terrains, la sécurité et bien sûr, la polyvalence. Aucun autre type de véhicule n’a déjà connu autant de succès à procurer le meilleur des deux mondes au client.

Quelques-uns de ces étranges engins mécaniques verts et jaunes pour les plus anciens, véritables ancêtres de ce segment nouvellement florissant qu’on appelle le Côte à Côte, avec seulement la rondeur ballonnée de leurs pneus comme système de suspension, restent encore au travail partout! Leur solidité ne peut être contestée, et nous sommes honorés de partager avec vous ici la connaissance des fonctionnalités bienvenues de ce modèle particulièrement raffiné, plus avancé en technologie que ses prédécesseurs.
Plusieurs de ces nouvelles fonctionnalités n’ont rien à voir avec les anciens modèles Gator. De belles roues brillantes sont des éléments que je n’aurais jamais pensé voir sur un Deere! En plus, de les voir enveloppées de pneus Maxxis Bighorn, qui sont certainement parmi les meilleurs pneus hors route sur lesquels nous avons roulé, nous comble. Le RSX 850i se présente sous trois formes: le modèle de base, le Sport et le Trail. Pour les besoins de notre conquête amusante mais sérieuse sur le sentier Hell’s Revenge, près de Moab, dans l’état du Utah, nous avons eu le privilège de conduire des modèles Sport, qui sont équipés d’amortisseurs Fox 2.0 Performance Series super efficaces. Le modèle Sport a vraiment la plus belle allure, assez pour encourager les gens à porter de l’équipement de marque John Deere assorti en vert et jaune. De série sur le modèle Sport, des roues en alliage partiellement peintes en jaune, mais aussi des sièges de type sport très confortables. Cependant, j’aurais préféré que la partie avant du siège soit un peu plus élevée, pour empêcher le glissement du postérieur vers l’avant, en freinage intense ou en pente descendante abrupte. J’aurais aussi préféré que le dossier soit moins droit, un élément qui minimise quelque peu le côté sportif de ce véhicule. Par contre, cette position favorise une concentration constante de la part du conducteur. Je comprends que les gens très affairés préfèrent ce type de siège qui facilite les entrées et sorties fréquentes.

Quelques membres du large groupe de représentants des médias sont montés à bord d’un Gator RSX 850i Trail. J’ai alors pensé que c’était une bonne mesure de précaution que ce Gator soit équipé de série d’un treuil Warn, d’une capacité de 1 360,7 kg (3 000 lb). Cette version hérite également de roues de belle allure, peintes partiellement en noir plutôt qu’en jaune, et des mêmes pneus Maxxis, d’un superbe volant sport, de sièges et d’une boîte de stockage à rails, comme le modèle Sport. Après avoir facilement surmonté le tout premier obstacle sur notre chemin, un énorme rocher, gros comme un œuf de dinosaure, j’ai pensé que nous n’aurions pas besoin de treuils après tout. Tous les Gators rampaient vers le haut d’une manière confiante, coulante et furtive, comme s’il y avait un cerf à attraper et à manger de l’autre côté. Le moteur émettait un grognement agréable qui ne projetait pas trop loin. Pour ceux ayant essayé plusieurs modèles et curieux de savoir où se situe ce Gator en performance par rapport aux autres; il peut vous pousser dans votre siège comme un Prowler 1000 XTZ, rester hyper stable en virage tel un RZR-S, et bondira à la Commander dans des séries de bosses corsées. Le bicylindre en V de 839 cm3, à 4 temps, à 4 soupapes par cylindre, était vif et le couple de 59,5 lb-pi était palpable à la plante du pied. Ce moteur refroidi par liquide produit 62 chevaux. Il est le résultat d’un partenariat entre le groupe Piaggio et Transaxle Manufacturing of America, et dispose d’un refroidisseur d’huile exclusif à régulation électronique. La surchauffe du moteur est donc presque impossible. Le système électronique d’injection d’essence à circuit fermé est également très avancé. Des capteurs d’oxygène dans le gaz d’échappement communiquent avec l’ECM (Electronic Control Module / Module de Contrôle Électronique) pour contrôler le débit de carburant. En boucle fermée, lorsque la température de fonctionnement optimale est atteinte, les informations provenant du capteur O2, du capteur de position du papillon et du compteur de débit de masse de l’air, serviront à déterminer les actions des injecteurs. L’injection d’essence augmente généralement l’efficacité de la consommation de carburant: moins d’essence est nécessaire pour la même puissance de sortie. Le véhicule a aussi un grand rayon d’action. La jauge d’essence a baissé seulement d’un tout petit carré, après avoir parcouru en douceur la boucle entière du sentier Hell’s Revenge, en partie parce que le RSX dispose d’un grand réservoir de carburant de 33,6 litres / 7,4 gallons. L’injection électronique procure également une réaction plus douce et plus fiable du moteur durant les interventions rapides sur l’accélérateur, des démarrages plus fiables du moteur, un meilleur fonctionnement à des températures ambiantes extrêmement élevées ou basses et à différentes altitudes, une augmentation des intervalles d’entretien et de l’efficacité énergétique. On s’ennuit de moins en moins des carburateurs alimentés par gravité.

Reconnus pour leurs normes très strictes, les gens de John Deere ont même travaillé en collaboration avec les gens de la Formule 1 et les experts de Nascar. Ils ont étudié la dynamique de nombreux véhicules différents de haute performance, afin de trouver une meilleure capacité en hors route sans compromettre la stabilité. Sur l’asphalte brûlant de l’Utah, j’ai pris la responsabilité d’être agressif aux contrôles, juste avant d’attaquer le sentier au nom menaçant. J’ai même fait valser le véhicule, avec des mouvements exagérés imparfaits sur la direction, geste qu’un conducteur ne devrait jamais tenter. C’est tout comme de ne pas porter un casque, et cela a été clairement énoncé par les représentants de John Deere dans toute la documentation relative à ce véhicule, sur les étiquettes, les autocollants d’avertissement, etc…. J’accorde cinq étoiles au RSX dans mon test de mauvais conducteur! Cinq étoiles aussi pour les portes de style automobile en équipement standard. Pour sa taille, sa capacité à maintenir les roues au sol était vraiment impressionnante. La suspension avant est équipée de doubles bras en A à arche double et à l’arrière, on trouve un semi-bras oscillant exclusif, à liaisons multiples, qui permet un déplacement de la roue vers l’arrière lors de la compression, améliorant significativement la douceur de conduite. Les deux suspensions offrent un débattement de 23 cm (9 po). Le RSX est équipé de barres stabilisatrices antiroulis solides, à l’avant et à l’arrière, qui font aussi des merveilles pour ce véhicule en matière de stabilité. Les amortisseurs FOX 2.0 Performance Series avec ajustement complet des ressorts et de la compression, de série sur mon 850i RSX Sport pour la journée, ont accompli un excellent travail, bien sûr. Des amortisseurs FOX en aluminium monotube exclusif, avec ajustement des ressorts en pré-charge seulement, sont de série sur les modèles de base et le Trail.

Nous avons également pu profiter d’une petite route asphaltée, avant d’atteindre le point de départ de notre sentier, pour amener ce véhicule à sa vitesse de pointe de 85 km/h (53 mi/h), qui s’intègre parfaitement aux autres fonctionnalités de cette machine. Le plaisir est d’atteindre les 2/3 de la vitesse maximale dans les trois premières secondes. C’est ce que j’aime voir sur ce type de machine: une vitesse maximale pas trop élevée mais une vive accélération. C’était le moment idéal pour tester les freins hydrauliques à deux pistons. Sur la route, une pression importante a été nécessaire pour bloquer les roues complètement, mais sur un sol plus meuble le freinage est devenu plus précis ainsi, moins facile à bloquer les roues sans le vouloir. J’ai beaucoup apprécié ce feeling à la pédale. La préférant de beaucoup à la plupart des autres modèles du marché car il permet de laisser le poids de sa jambe sur la pédale. L’inverse, une pédale facile à pousser, peut devenir embêtant à contrôler dans les descentes de pentes abruptes, vu que le transfert du poids vers l’avant peut causer une pression augmentée et non-voulue sur la pédale. La position du siège, à bord d’un Côte à Côte plus sportif comme le RZR de Polaris, avec une inclinaison plus prononcée vers l’arrière, réussi mieux à vous garder dans le siège et minimise ces effets des transferts de poids sur les pédales. En d’autres mots, cette demande d’une pression sur la pédale un peu plus élevée est en parfait accord avec la position de conduite, encore un peu trop de style utilitaire à mon goût, du RSX 850i.

Tous les alentours ressemblaient en fait à un gros rocher recouvert d’un peu de sable dans certaines de ses encoches profondes et rempli d’une multitude de petits fragments pointus capables de perforer nos pneus. Nous savions que les pneus Maxxis Bighorn étaient un bon choix pour ces conditions de sentiers impitoyables, mais nous savions aussi qu’il était important de faire très attention aux obstacles à surmonter, car certaines roches acérées ne pardonnent pas et lacèrent n’importe quels pneus.

Jamais je n’avais été confronté à une pente aussi abrupte lors d’un événement médiatique du fabricant. Je ressens le besoin de souligner ici que cet obstacle faisait partie de ce sentier riche en histoire nommé Hell’s Revenge et qu’il était marqué de logos peints directement sur la roche. Aucune accumulation de terre ne pouvait y empêcher la traction, nul besoin de changements de trajectoire pour retrouver la traction, et nous étions tous persuadés que plusieurs avaient déjà réussi à conquérir cet intimidant obstacle, à cause des profondes marques noires laissées sur la surface de la roche par d’innombrables pneus. L’ascension n’avait rien de dangereux, tant que le pilote demeurait calme et ferme. De toute évidence, nos hôtes voulaient nous faire sentir jusqu’à quel point ce véhicule restait bien campé au sol, malgré l’inclinaison extrême de la pente. Ils ont pris la peine d’assisté chacun de nous, pour s’assurer que le bouton du 4RM était en position de verrouillage du différentiel, à la base du caillou géant. Il fallait juste passer au rapport inférieur et appuyer de façon douce mais décisive sur la pédale pour les tout premiers pieds. Une fois en pleine ascension, j’admets avoir été un peu perturbé en regardant vers les côtés. Croyez-moi, il n’est pas question d’une erreur ici. Vous ne voudriez-vous pas que le véhicule tombe en panne ou ne soit immobilisé non plus. Vous continuez à grimper encore jusqu’à ce que tout ce que vous voyez soit le vide absolu. L’effet du vertige (même si je n’en suis pas victime habituellement) donnait l’impression d’un sentier très serré où il fallait se faufiler. De porter attention à la précision du placement des roues avant a instinctivement été nécessaire pour me calmer. Concentré sur ces pistes noircies, j’étais rassuré par le souvenir du représentant de John Deere mentionnant qu’ils ont réalisé des centaines de tests de systèmes dans certaines des régions les plus rudes de l’Utah. La transmission CVT à courroie fermement tendue du RSX ne manifestait même aucun signe de sa présence. Elle procurait une adhérence instantanée avec juste un peu de douceur dès la première pression sur la pédale. Une fois engagée, elle a totalement disparu et j’ai senti que le moteur était directement relié aux douces modulations de mon pied sur la pédale. Les nombreuses qualités de ce véhicule m’ont grandement impressionné et j’avais acquis les connaissances nécessaires pour le recommander vivement, seulement quelques minutes après le départ de notre randonnée de 2 jours sous le soleil. Nous avons chevauché avec plaisir les sommets de montagnes qui révèlent des panoramas que je souhaiterais voir à mon réveil tous les matins.

Descendre le long des mêmes escarpements rocheux gigantesques que les dinosaures foulaient, même dans des endroits où ils n’ont pas osé tester l’emprise de leurs fortes pattes, le système dynamique de freinage du moteur a pris le contrôle de la vitesse du véhicule: en mode High, il permettait une bonne cadence qui nécessitait quelques pressions sur la pédale de frein avant les virages et en mode Low, il se fixait en lente descente où le moteur tournait à hautes révolutions, sans aucun besoin des freins. J’ai apprécié que le différentiel arrière ait été verrouillé à plein temps, ce qui donnait au conducteur encore plus de contrôle sur le comportement du train arrière.

Les contrôles étaient faciles à repérer et à utiliser, j’ai aimé ce gros bouton du mode 4×4, seul au centre de la console. Il était aussi agréable de voir plein d’orifices d’interrupteurs pré-taillés pour les ajouts. Il ne faut pas oublier que tous les véhicules utilitaires John Deere peuvent devenir hautement personnalisés dès la sortie de l’usine, et que leur gamme d’accessoires disponibles est énorme. Plus de 70 accessoires sont offerts et installés à la manufacture, non chez le concessionnaire.

Le panneau d’affichage numérique se lisait très bien dans toutes les conditions d’éclairage. Il dispose des voyants multiples: diagnostic système, pression d’huile du moteur, lumière de frein de stationnement (Park), ceinture de sécurité, niveau de carburant et indicateur de 4RM. La boîte à cargaison, faite de composites de polyéthylène à haute densité, offre 0,25 m3 / 8,9 pi3 d’espace de stockage. Il a une capacité de charge utile de 181,4 kg / 400 lb. Le hayon peut être ouvert ou enlevé et un levier de relevage procure l’assistance nécessaire pour vider une pleine charge. On offre des porte-gobelets et vous avez également accès à 0,05 m3 / 1.82 pi3 d’espace de stockage scellé sous le capot et dans la boîte à gants, avec un peu plus de stockage dans la console centrale. Les sièges s’inclinent vers l’avant pour faciliter l’accès pour l’entretien. Enfin, le nouveau RSX 850i Gator est disponible en Realtree® Hardwoods™ HD, en olive et noir ou en vert et jaune John Deere traditionnel.

« Le Gator franchit un pas important dans son évolution avec le lancement du nouveau RSX 850i, » a déclaré David Gigandet, Directeur du Marketing, Véhicules Utilitaires Gator. « Les Gator ont toujours été reconnus pour leur durabilité, leur côté utilitaire et sécuritaire. Le RSX conserve toutes ses qualités en son centre, mais ce sont sa puissance incroyable, son exaltante vitesse et sa maniabilité précise qui l’ont placé dans une classe à part pour nous. C’est le Gator pleinement évolué. »

Je pense que nous pouvons tous convenir que la venue de ce John Deere d’allure sportive est significative. Elle indique le véritable amour entre l’homme et ce génial nouveau type d’engin des sentiers. En termes simples, la demande pour ces véhicules polyvalents et amusants est encore en pleine explosion. Les ingénieurs de John Deere possédaient évidemment un talent pour ce genre de chose, mais ils ont dû sauter de joie lors de l’obtention de ce nouveau mandat, de plaire à cette foule d’explorateurs de sentiers sans cesse croissante. Et dire que ce n’est qu’un début pour ce Côte à Côte John Deere Sport! Tout simplement le plus beau, le plus doux en conduite, le plus puissant et capable John Deere jamais vu!

Grâce à de tendres soins affectueux, un véhicule utilitaire John Deere peut vous servir pour une durée de vie et sera peut-être même encore présent pour répondre aux besoins des générations futures suivant les traces laissées par vos pneus. Un facteur un peu plus inattendu est sa performance surprenante lorsque les choses se corsent sur le sentier. Stabilité impressionnante, une puissance suffisante pour ajouter du contrôle et le même couple efficace et généreux auquel nous étions déjà habitués, pour ces longues journées chaudes où plein de trucs doivent être transportés, tirés ou poussés. Longue vie au Gator RSX!

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Alain Assad

Alain Assad

Journaliste Sport Motorisé Hors Route

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS