– PUBLICITÉ –

2009 Honda Fourtrax Rancher ES Essai

2009 Honda Fourtrax Rancher ES Essai

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Le Honda Fourtrax Rancher a toujours été considéré comme rude, puissant et à la fine pointe de la technologie. C’est l’outil parfait pour accomplir n’importe quelle tâche que voudront lui confier les fermiers, les chasseurs et les travailleurs industriels. Ce 4×4 se retrouve vraiment dans son élément quand vient le temps d’assister et de simplifier les tâches qui autrement seraient un défi décourageant et épuisant. Nous avons eu le plaisir d’avoir cette généreuse machine parmi nous depuis plus d’un an maintenant : un TRX420FE 2007, ou si vous préférez, un Honda Fourtrax Rancher ES, avec injection d’essence et refroidissant liquide muni du fameux système électrique de changement de vitesse de Honda.

Un véritable homme de troupe

En 2007, ce Rancher avait souffert de l’audace des ingénieurs de Honda, entêtés à rendre ce qui était déjà très bon, encore meilleur. Le Rancher de Honda a complètement été modifié cette année là, afin de rencontrer les demandes pressantes des conducteurs de celui-ci. L’ajout du système électronique d’injection d’essence et un changement vers le refroidissant liquide faisaient partie des principales améliorations apportées à cette déjà bien aimée recette. On peut lire un kilométrage de 1 162 km sur l’afficheur d’instrumentation numérique très efficace et bien placé au moment où j’écris ces mots. Chacun de ces kilomètres s’est déroulé en parfaite sécurité et au passage de chacun de ces kilomètres, la sensation de confiance augmentait encore plus et le plaisir ne s’est jamais amoindri. Il ne nous a jamais laissé tomber de quelque façon et la seule réparation à effectuer a été d’avoir à remplacer la couverture énorme en plastique du pare-choc avant où les belles lettres du mot HONDA sont étampées, après une tentative trop zélée de traverser un trou de boue monstrueux, rempli de gros blocs de pierre, impossible à conquérir. Oui, j’ai probablement fendu un peu de plastique, mais au moins j’ai réussi à me sortir de cette situation embêtante, pendant que des témoins riaient et applaudissaient, sans en croire leurs yeux. Il a été réconfortant de constater que le coût de remplacement de cette pièce n’était que de 18 dollars. C’est encourageant de penser qu’ils n’essaient pas de nous avoir.

Devenir de bons amis au travail ou au jeu

Grâce à son moteur entièrement redessiné et à son système d’injection d’essence destiné à de meilleures mises à feu par temps froid, à une performance constante en altitude et bien sûr, à une puissance accrue, ce chiot est rapidement devenu notre véhicule de sentier préféré par sa belle stabilité, qui épousait parfaitement le profil du quad fiable destiné à l’entraînement ou aux débutants. Il a joué le rôle de bête de somme lors de plusieurs sorties de tests sur d’autres quads, mais nous ne pouvons nous empêcher de faire une virée à bord, aussitôt que l’occasion nous en est donnée. Il faut admettre que ce n’est pas le quad le plus excitant à conduire, pour nous qui sommes exposés au comportement frivole des ingénieurs d’aujourd’hui, avec leurs offres presque exagérées en puissance, qui a récemment changé la face de la scène dans le domaine du VTT. Cette formule de base logique semble beaucoup mieux adaptée aux masses : elle est destinée à des conducteurs ordinaires dont les randonnées du dimanche exigent une machine facile d’utilisation et très sécuritaire, qui offre une bonne fiabilité, pour assurer une session de travail ou de loisir sans soucis.

La conduite facile, le confortable siège et l’accélérateur du pouce sans effort compensent le manque de confort de ce véhicule, comparé aux quads de plus grande taille munis de suspensions arrière indépendantes. Ajoutez à ces éléments un levier de 4RM facile à engager, ainsi que le bouton rotatif facile à repérer et tourner, qui permet de passer à la réserve de carburant. Ce sont quelques-uns des éléments qui rendent amiable ce véhicule hors-route. Un élément important que nous recherchons d’un VTT est qu’il soit à la fois plaisant à conduire et dur au travail. C’est exactement cela que ce quad a livré et le sélecteur de rapports électriques à bouton semblait parfait pour ces deux activités. Au travail, le fait d’avoir accès, à partir d’une première vitesse forte et pleine de couple à la marche-arrière au toucher de votre pouce, sans avoir à lâcher le guidon, était nettement un avantage. Au début, pousser la transmission à ses limites nous tentait. Les propriétaires de Honda se font une habitude de faire cela, et jamais n’entendons-nous parler de quelqu’un qui a brisé la transmissiopn en la surchargeant.

Nous l’avons alors utilisé pour déménager une remorque fermée pleine d’outils de quincaillerie et de matériaux. Quel poids lourd ! L’état aplati des pneus témoignait de l’effort à déployer par notre ami. En premier, nous avons éprouvé de la difficulté à utiliser le bouton de déverrouillage actionné par l’index et à appliquer la combinaison de l’action alternative du levier et du frein, mais après quelques séquences répétées, cela devenait de seconde nature. J’imagine que si l’on avait tenté cela avec une autre machine, on aurait fait cuire la courroie, mais tenez-vous-le pour dit, réparer une transmission endommagée sera beaucoup plus onéreux que de remplacer une simple courroie de transmission. Au jeu, le design de montage longitudinal exclusif à Honda, qui a d’abord fait son apparition sur le Foreman 400, améliore grandement la maniabilité par son centre de gravité très bas et donne à la conduite un sentiment de sécurité dans les virages. Jumelez cela à la suspension de base à essieu droit à l’arrière, toujours efficace, et vous pouvez compter sur un quad sécuritaire à trimbaler un peu partout avec une maniabilité facile et un contrôle prévisible.

Un peu d’entretien mènera loin

Lorsque vint le temps d’effectuer un peu d’entretien, la pensée de devoir désinstaller tous ces panneaux additionnels de plastique, avant d’avoir accès aux éléments mécaniques de la machine, n’était pas très attirante. Mais le fait est, dénuder toute la machine se fait en un clin d’œil. Un petit geste de tirée et les panneaux sont enlevés, les attaches à pression s’étant désengagées. Il est facile d’enlever le siège sans compromettre la solidité de son ancrage en conduite. J’ai réussi à désancrer des sièges sur plusieurs quads, mais il serait impossible de le faire sur ce quad. Ce qui nous vient à l’œil en premier est la boîte du filtre à air bien placée et d’accès facile. Elle est munie de quatre boutons pression à action rapide et procure une protection adéquate pour le couvercle du filtre. Un autre petit panneau, en haut à l’arrière demande un effort rapide et léger pour le retirer afin d’avoir accès à la batterie. Le bouchon de vidange pour l’huile est aussi facilement accessible par un trou dans les très efficaces plaques de protection. Pas de chaîne à lubrifier pour ce véhicule, puisque qu’il est mu par arbre. Bien entretenu selon les recommandations, votre quad de Honda pourra presque durer toujours.

L’un des quads les plus sécuritaires

Il ne s’agit pas ici d’un VTT enclin aux cabrioles et aux glissades en puissance. Le pousser fort en première vitesse ne fera que faire lever l’arrière un peu, un trait de comportement connu des machines mues par un arbre. La gamme des Rancher procure un grand nombre de caractéristiques sur lesquelles les adeptes de Honda ont appris à compter : un système de refroidissement musclé, un embrayage automatique super robuste, une puissante génératrice de type AC de 343 watts, un silencieux et ses embouts en acier inoxydable (qui apparemment semble aussi mauvais que n’importe quel autre au bout d’un an) et des freins avant à disques qui freineront ce VTT FourTrax Rancher ES efficacement et confortablement, grâce à des leviers allongés à douce opération. Nous avons testé les freins sur l’asphalte sec et nous ne sommes pas parvenus à barrer les roues avant et la légère petite machine s’est arrêtée sec, sans nous donner la frousse. La sensation en était une de contrôle et cela signifie donc que les freins auront moins tendance à barrer sur une surface plus glissante, comme ils le font malheureusement sur certains autres quads.

Notre petite Honda rouge était équipée du système ESP (Electric Start Program / Program de démarrage électrique) offert en option et d’un mécanisme à bouton pressoir pour passer d’un rapport à l’autre qui fonctionnait sans faute, 95% du temps. Il a été rare de nous faire prendre à dormir aux gaz en attendant les changements de rapports, mais cela nous a ralentis à quelques reprises. Par chance, une petite agitation du véhicule enrayait facilement ce point mort entre deux rapports. Ce n’est qu’un petit prix à payer pour profiter d’un des systèmes d’entraînement les plus avancés sur le marché. Soyez avertis : votre transmission Hondamatic ne grincera pas sous pression ou ne vous laissera pas tomber au moment où vous vous dirigez vers la maison en toute sécurité.

Équipé du système de freinage par le moteur, ce véhicule utilise un fluide hydraulique qui est de l’huile à moteur standard et à la poussée du bouton approprié, le système ECU (Electronic Control Unit / Unité de contrôle électronique) commande au moteur de contrôle de déplacer le plateau cyclique à une position préréglée plus haute ou plus basse. Ce système entièrement scellé n’est nullement menacé par les éléments extérieurs et utilise le moteur pour actionner une pompe hydraulique qui force le liquide autour des pistons en séquences. Il s’agit d’une transmission à variation continue avec pompe à piston à volume fixe, et moteur à piston de volume variable en opposition sur le même arbre. Cela vous semble compliqué? Et ça l’est, mais contrairement aux entraînements traditionnels à courroie, la Hondamatic est sans entretien et constitue un choix plus silencieux et plus robuste. Ceux qui ont tendance à s’éloigner seuls, comme les chasseurs, préféreront cette transmission sans soucis aux types d’entraînement à courroie moins prévisibles.

Équipé pour une longue vie

Parmi les autres caractéristiques uniques à ce joueur aux multiples talents est un moteur fiable éprouvé, monté de façon longitudinale, de 420 cm3, un propulseur qu’on vante pour sa façon de développer plus de chevaux et de couple qu’un moteur aligné normalement, en éliminant les transferts de puissance à 90 degrés. Son design avec soupapes en tête procure un moteur aux dimensions plus compactes et une garde au sol améliorée, tout en maintenant une puissance à tous régimes sur une large bande facile d’utilisation. Non, on ne peut pas dire que ce véhicule jouisse de la plus haute cote, ou qu’il soit le plus puissant, mais il semble incroyablement capable de conquérir à peu près n’importe quoi en mode 4RM et le dessous est si bien protégé par les plaques de série et les protecteurs de bras en A, que nous sommes demeurés confiants. Il est tellement léger qu’il suffisait de déplacer à main le véhicule, sans grand effort, en cas de panne dans la boue. Je pense qu’il est aussi important de mentionner qu’il n’a jamais été nécessaire de souffler les pneus, la combinaison du pneu et de la jante nous a plu et le profil très étroit des pneus avant Maxxis contribuait grandement à la maniabilité impressionnante de ce VTT 2009 Honda Fourtrax Rancher ES.

Imposant une position parfaite aux pieds du conducteur, les repose-pieds pourraient être plus larges. Le levier du frein de pied, par contre, est trop élevé et nous l’avons donc plié vers l’extérieur pour bien pouvoir le placer sous la semelle. Les cavités pour les pieds auraient pu être un peu plus larges à la hauteur des repose-pieds, pour mieux éviter un glissement du pied et procurer une meilleure protection contre les éclaboussures d’eau et de boue. Tel quel, ce quad en est un qui maintient le conducteur plus propre qu’aucun autre, grâce aux ailerons qui s’étendent à l’extérieur des rainures de ses excellents pneus Maxxis. Malgré le fait qu’aucune réparation n’a été nécessaire jusqu’à maintenant, nous avons trouvé quelques petites choses à améliorer : peu d’espace de rangement dans la boîte avant et au moment de lâcher les gaz, le véhicule a trop tendance à piquer du nez.

Bien sûr, ce n’est pas une bête qui se vautre dans la boue, mais il ne prétend pas l’être non plus. Si vos attentes sont moindres en capacités de conquête d’obstacles, c’est un véhicule sécuritaire, parfaitement équilibré que la plupart des utilisateurs apprécierons à fond, pour ce que nous soupçonnons être : une très longue période de temps!

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Alain Assad

Alain Assad

Journaliste Sport Motorisé Hors Route

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS